A l’approche de l’été, la tentation du pique-nique est grande ! Toutes les occasions sont bonnes pour se faire plaisir : une sortie dominicale à la campagne ou à la mer ou même une pause déjeuner dans un parc pour faire un break durant la journée de travail !

C’est agréable de profiter du beau temps et du calme pour manger dehors. Pour que le pique-nique sans gluten reste un moment de détente, un soupçon d’organisation est nécessaire en amont.

En effet, si tous les mets consommés sont sans gluten et préparés par vos soins, pas de souci. Par contre, si d’autres personnes, non intolérantes au gluten, se joignent à vous et apportent leurs réalisations, il faut veiller aux contaminations croisées.

Voici quelques conseils pour que tout se passe au mieux.

 

Comment s’organiser pour ne rien oublier ?

Je vous conseille de préparer deux rangements différents : une glacière munie de pains de glace pour la nourriture (prévoir des boîtes hermétiques pour chacune de vos préparations) et un second sac pour les autres choses à apporter. En voici une liste pour ne rien oublier :

 

  • Les couverts en quantité suffisante (petites cuillères, fourchettes, couteaux, assiettes et verres en plastique) pour éviter d’avoir à emprunter ceux des autres convives et donc risquer une contamination croisée
  • De l’essuie-tout ou des serviettes en tissu
  • Un sac poubelle pour les déchets
  • Une grande couverture pour s’asseoir par terre, complétée éventuellement de quelques coussins pour le confort
  • Un chapeau, de la crème solaire voire un parasol pour la plage
  • Et, pourquoi pas quelques jeux et un appareil photo pour garder de bons souvenirs de l’escapade ?

La veille, mettez-vous à la cuisine pour préparer vos tartes, cakes, petites sauces et gâteaux qui tiennent bien jusqu’au lendemain. Préparez le matériel cité plus haut.

Le matin même du pique-nique, occupez-vous des crudités et confectionnez les sandwiches ou assimilés.

 

Que prévoir au menu d’un pique-nique sans gluten ?

 

Voici quelques idées de préparations adaptées à un repas à l’extérieur, faciles à consommer et à partager. Bien sûr, ces suggestions sont à adapter en fonction de vos préférences et du contenu de vos placards !

 

A l’heure de l’apéritif

  • Des légumes crus à croquer (bâtonnets de carottes, concombre ou céleri branches, bouquets de chou fleur, tomates cerises)
  • Des petites sauces maison telles qu’un houmous de pois chiches ou du guacamole pour tremper les légumes ou bien tartiner sur du Pain des fleurs ou des galettes fines au riz nérone.
  • Des crackers sans gluten réalisés par vos soins si vous avez du temps, à base de noisette par exemple, ou tout prêts si vous êtes pris(e) de court (crackers bio au romarin ou à l’huile d’olive).
  • Des boissons pour accompagner : de l’eau fraîche, de la citronnade ou encore des purs jus de fruits.

 

Pour caler les petits et gros appétits

 

 

Des salades composées gourmandes et colorées pour la fraîcheur :

Remarque : pensez à prévoir la sauce salade à part dans un petit pot en verre…

 

Des préparations consistantes à partager :

 

Pour enrichir le pique-nique sans gluten en protéines animales, prévoyez du fromage à pâte pressée coupé en lamelles et des œufs durs.

 

Notes sucrées en fin de repas :

 

Question simplicité, on ne fait pas mieux que les fruits frais de saison. Côté gourmandises à consommer du bout des doigts, pensez aux :

Si le temps vous manque, optez simplement pour des petits sablés à la noix de coco ou des cœurs fondants abricot-pêche.

 

Pour conclure, on peut très bien succomber à l’appel du pique-nique sans faire d’entorse à son régime sans gluten ! Tout est question d’anticipation des courses et de la cuisine. Il serait dommage de se priver de ce bonheur simple qui ne dure qu’à la belle saison...

 

 

Produits en lien

Autres articles