Pour des vacances sans gluten réussies, il faut savoir tirer un trait sur l’improvisation de dernière minute. Avec un peu d’organisation et quelques astuces, vous profiterez bien mieux de votre séjour en minimisant le stress. Alice, Caroline, Dominique et Thomas partagent ici leurs meilleurs conseils pour réussir les vacances.

 

Partir en France ou à l’étranger ?

Pour des vacances plus zen, bizarrement, il peut être préférable de partir à l’étranger. En effet, malgré la barrière de la langue, certains pays sont bien plus gluten friendly que la France. Nous sommes en effet très en retard dans bien des domaines :

  • la disponibilité et le choix de produits sans gluten dans le commerce
  • le nombre de restaurants sans gluten ou du moins avec un affichage clair des allergènes
  • la connaissance de la maladie coeliaque dans la population générale (serveurs, gérants de camping, glaciers, etc.).

Si vous voyagez en avion, sachez que de plus en plus de compagnies aériennes proposent à bord un menu sans gluten. Il suffit de le choisir à la réservation et de le rappeler, par sécurité, quelques jours avant le départ.

Si vous désirez trouver le soleil sans partir trop loin, choisissez l’Italie ou l’Espagne. Ces deux pays sont très sensibilisés à la maladie cœliaque. Dans les restaurants, les menus indiquent très clairement tous les allergènes possibles : gluten mais aussi lait, fruits à coque, crustacés, etc. « J’ai été très étonnée de découvrir qu’en Italie, pays des pâtes et de la pizza, on peut très facilement manger sans gluten au restaurant », raconte Dominique. « Mon meilleur souvenir, c’est sans conteste cette délicieuse pizza sans gluten mangée au pied du Colisée, arrosée de bière sans gluten ! Les Italiens sont très à l’aise avec la maladie coeliaque, c’est même une maladie reconnue chez eux. Je me suis sentie comprise et en sécurité ». « Lors de mes dernières vacances en Espagne, j’ai découvert un grand nombre de produits sans gluten dans les supermarchés, avec un étiquetage très précis. C’était incroyable ! J’en ai même ramené chez moi… », avoue Thomas.

Si vous craignez les fortes chaleurs, le Royaume-Uni est une destination de choix. L’intolérance au gluten y est prise très au sérieux et le pays est un pionnier en la matière. « A Liverpool, certains restaurants disposent de deux cuisines dont l’une est garantie sans gluten. Il est donc possible de manger un fish and chips l’esprit léger » (Caroline).

Si vous souhaitez vous dépayser davantage en quittant l’Europe, vous pouvez opter pour l’Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada) ou l’Australie. Manger sans gluten est répandu, vous ne serez pas regardé(e) comme une curiosité ! Restaurants, pâtisseries, fast food : pour un prix légèrement plus élevé, vous trouverez facilement une option sans gluten qui vous conviendra. 

Petit pense-bête pour préparer vote voyage :

Pays

Traduction de « sans gluten »

Association locale des coeliaques

Italie

senza gluten

www.celiachia.it

Espagne

sin gluten

www.celiacos.org

Royaume-Uni

gluten free

www.coeliac.org.uk

États-Unis

gluten free

www.celiac-disease.com

Canada

gluten free

www.celiac.ca

Australie

gluten free

 

 

 

Si vous choisissez une destination moins gluten friendly que celles-ci ou que vous restez en France pour les vacances, il est important de bien préparer les valises !

 

Où loger ?

Afin de gérer au mieux les repas, oubliez les logements all inclusive ! Même si le secteur de l’hôtellerie commence à se diversifier et à s’adapter aux différents régimes alimentaires, les propositions sans gluten restent encore rares... « Nous ne réservons plus de nuit d’hôtel avec petit déjeuner inclus ou, pire, demi-pension car je ne peux rien manger : pain, croissant, yaourt au lait de vache. Nous préférons les appartements où la cuisine permet de pouvoir prendre les repas comme à la maison ou préparer un pique-nique pour une journée d’excursion » (Dominique). Alice est plutôt adepte des campings où elle peut, au choix, dormir en tente ou en mobilhome. Dans les deux cas, elle prépare elle-même ses repas.

 

Comment gérer les repas ?

Le conseil d’Alice est de prévoir dans vos bagages, outre vos effets personnels, un peu de « ravitaillement » sans gluten pour le séjour : « je ne sais jamais ce qui m’attend sur place, parfois une bonne surprise avec un magasin bio à proximité, parfois des commerces inadaptés ou éloignés. Je préfère m’équiper avant de partir ! »

Le petit déjeuner

Fruits frais, pain sans gluten, flakes ou muesli : le petit déjeuner ne varie pas énormément à la maison et en vacances à condition d’avoir apporté le nécessaire. Par exemple, Thomas ne part jamais sans ses céréales sans gluten préférées pour le petit déjeuner…

Les pique-niques ou repas sur le pouce

Si vous avez une cuisine sur votre lieu de vacances, vous pourrez aisément préparer des petites salades avec les savoureux légumes d’été :

Dominique apporte toujours ses boîtes hermétiques pour ranger ses aliments, et éviter ainsi les contaminations croisées, ou transporter ses salades composées en toute sécurité !

Avec un pain sans gluten précuit, vous confectionnerez des sandwiches pour vos ballades : aux crudités, aux œufs, à la viande ou au fromage selon vos préférences et tolérances.

Pour un pique-nique quasi sans préparation, tournez-vous vers les tomates cerises, l’avocat, la pastèque pré-tranchée, les fruits secs oléagineux (noisettes, amandes, etc.) ou les abricots. Un paquet de crackers salé (au piment doux ou tomate-basilic) ainsi que quelques galettes de riz apporteront à ce repas sur le pouce une touche de gourmandise !

Consulter ici un article plus complet sur le pique-nique sans gluten.

Les repas à l’extérieur

Les sorties au restaurant ne sont pas simples pour les cœliaques ! Que choisir parmi les différents plats du menu, tous plus alléchants les uns que les autres, afin que ce soit compatible avec le régime sans gluten ?

Sur votre smartphone, une application peut vous faciliter la tâche. En effet, Find me gluten free vous renseigne sur les lieux où vous pouvez vous restaurer : note, commentaire des consommateurs, fourchette de prix, distance. Le plus : elle est gratuite et mondiale. Le moins : elle est en anglais. « Grâce à cette appli, je me suis rendu compte de la diversité des restaurants sans gluten à l’étranger », confie Thomas, « c’est ce qui m’a décidé à tenter l’aventure en Espagne l’an dernier ».

Si vous n’avez pas trouvé de restaurant sans gluten (ce qui est fort possible en France), le parcours du combattant commence… Rassurez-vous, voici quelques astuces :

  • « Avec l’expérience, je me suis aperçue que lorsque je parle d’allergie au gluten, je suis mieux écoutée que si je dis intolérance. Ca parle plus aux gens et ça leur fait peur. A la réaction de la personne en face de moi, je vois tout de suite si ça va le faire ou pas. » (Alice)
  • « Au restaurant, je prends des choses simples comme un poisson grillé avec une salade ou du riz. Je me demande toujours la sauce à part et je pose des questions sur le mode de cuisson » (Dominique)
  • « J’adore les frites mais je n’en commande que si c’est le seul produit baigné dans le bain de friture » (Thomas).

 

Destinations, logement, repas : vous voilà prêt(e) pour organiser votre séjour ! Maintenant c’est à vous de jouer...

Produits en lien

Autres articles