Le choix des farines sans gluten est abondant. Cette diversité vous promet un nouvel univers culinaire riche en découvertes, en créativité et sensations de plaisir. Progressivement vous allez vous approprier de nouveaux savoir-faire tant en cuisine qu’en pâtisserie. Passons du côté cuisine.

 

Zoom sur la farine de riz :

Côté pratique : D’une texture finement granuleuse et d’un goût discret, voire légèrement sucré, c’est la farine de toutes les situations, l’incontournable d’une cuisine sans gluten. Soit elle fait cavalier seul, soit elle se marie, se conjugue et se mélange à souhait au gré des recettes, des envies et des essais. Elle entrera inévitablement dans vos placards !

 

Zoom sur la farine de sarrasin :

Côté pratique : la farine de sarrasin, le fameux « blé noir » de nos parents, apporte une teinte chaude et une saveur presque minérale à vos préparations. Son goût puissant, voire rustique s’accorde bien avec les fruits d’automne, les légumes piquants comme le poireau ou les champignons. En fonction de votre propre sensibilité, augmentez ou diminuez simplement sa présence dans vos recettes.

 

Zoom sur la farine de maïs :

Côté pratique : on aime la couleur jaune soleil et la douceur de cette farine. De texture délicate, voilà qu’elle nous surprend ! En effet, si vous la boulangez ou la « pâtissez » seule, vous obtiendrez quelque chose de lourd et de sec. Associez-la à raison de 10% environ à une farine de riz ou dans un mix.

Polenta ou semoule, farine de maïs et fécule de maïs, attention tout cela n’est pas synonyme ! Ce qui différencie la polenta ou la semoule de la farine c’est leur degré de mouture. Quant à la fécule, qui concentre la partie amidon du maïs, elle apportera du transparent à vos sauces et allègera vos gâteaux.

 

Zoom sur la farine de millet :

Côté pratique : A l’image de sa couleur jaune pâle, voilà une farine très timide en cuisine. C’est tout récemment que nous la découvrons dans les recettes. D’une texture plutôt douce, la farine de millet apporte du relief à vos préparations. Ayez la main légère ; si vous en mettez trop, vos préparations risquent d’être friables, voire cassantes pour les pâtes à tarte. Associez-la à une farine de riz et à une fécule et vous obtiendrez un pain dont la texture sera proche de celle d’un pain classique. Prenez soin de garder votre farine de millet au réfrigérateur pour éviter qu’elle ne rancisse.

 

Zoom sur la farine de châtaigne :

Côté pratique : Star de la cuisine corse et ardéchoise, la farine de châtaigne est obtenue par la mouture de châtaignes séchées. Son goût doux et plus ou moins fumé varie en fonction de la variété de fruits utilisés et des méthodes de séchage. La farine de châtaigne est dense et c’est indéniablement dans les associations de farines que celle-ci s’exprime le mieux. Parfaite en pâtisserie, elle s’accorde très bien dans des préparations salées. Prenez soin de la garder dans votre réfrigérateur, vous profiterez de sa fraîcheur longtemps.

Zoom sur la farine de quinoa :

Côté pratique : sa farine a une typicité bien particulière ; son arôme de « paille » et son amertume invite à la discrétion et à la subtilité ! 5% reste un apport intéressant dans les mix. Cette farine s’associe avec brio là où il y a des fruits frais, de la banane, des noix…. Nous découvrirons cela au fil des recettes.


Recap’

LES FARINES SANS GLUTENFARINE DE RIZ
  • Farine de sarrasin
  • Farine de maïs
  • Farine de millet
  • Farine de châtaigne
  • Farine de quinoa
  • Farine d’amaranthe
  • Farine de fonio
  • Farine (ou amidon) de manioc = tapioca
  • Farine de sorgho

Autres articles