Le petit déjeuner « royal » pour votre santé

Rien de tel qu’un bon petit-déjeuner pour bien démarrer la journée. L’ensemble des spécialistes de l’alimentation s’accordent à dire que ce premier repas doit couvrir les 20 à 25 % de nos besoins quotidiens en éléments nutritifs et en calories. Des calories « sans danger » puisqu’elles sont nécessaires aux dépenses énergétiques de la journée.

Composition d’un petit-déjeuner équilibré

De manière générale, ce repas doit apporter des liquides, des protéines, des matières grasses de qualité, des glucides à index glycémiques moyen et bas que nous nommerons ici glucides « lents » pour en faciliter la lecture (lire l’info du mois de juin-juillet), des fibres, des vitamines et des minéraux.

Ce qu’il est préférable d’éviter

Les petits déjeuners classiques se composent la plupart du temps d’aliments hyperglycémiants (pain blanc, confiture, pâte à tartiner sucrée, mélange de flakes sucrés, etc…) ; cet excès de sucre inonde nos cellules, fait monter notre glycémie et provoque inéluctablement une hypoglycémie réactionnelle, d’où le fameux coup de pompe des 10-11h. Souvenez-vous que ce type de sucre nuit à notre capacité de concentration, fatigue notre pancréas, se transforme en graisse, provoque les grignotages et diminue notre résistance à l’effort.

Les céréales, le point fort du petit-déjeuner

Ce repas étant le plus énergétique de la journée, les aliments riches en glucides « lents «  et en fibres ont la priorité. Les meilleures sources d’énergie : pain à base de farine de céréales, céréales sous forme de flocons, mueslis, tartines craquantes…

Ce que vous propose Ma Vie Sans Gluten

Le duo bio de flocons d’avoine et de sarrasin appartient à la catégorie des sucres complexes (lents) ; grâce à la présence de fibres, ces amidons vont être digérés plus lentement par l’organisme et permettent de « tenir le coup » d’un repas à l’autre, sans céder à la tentation du grignotage.

Les indispensables matières grasses

Dès le matin, notre organisme sécrète les enzymes nécessaires pour métaboliser les graisses. En plus de l’énergie qu’elles dispensent, les matières grasses sont indispensables à l’assimilation et au stockage de certaines vitamines et essentielles à la fabrication des hormones. Elles règlent également la perméabilité des membranes cellulaires et contribuent à la bonne santé de la peau.

Comment les choisir

Donnez la priorité aux huiles vierges biologiques de première pression à froid. Favorisez les acides gras insaturés (purée d’oléagineux, huiles de noix, de colza…) et alterner avec du beurre cru biologique ou de la graisse de coco agréable à utiliser pour les pancakes ou les crêpes de flocons, par exemple.

Un peu de protéines

Dès le matin, notre corps sécrète aussi des protéases, les enzymes nécessaires au métabolisme des protéines. Même si cet apport ne doit pas être trop important, fromage, œufs, ou viande séchée peuvent compléter harmonieusement votre petit-déjeuner.

Adoptez le « bon rythme alimentaire »

Retenez que plus votre repas du soir sera léger et digeste (la production d’enzymes digestives est faible à ce moment de la journée), plus la faim se fera sentir le matin.

 

Françoise Bon © BON-BIO

Autres articles