Le sans gluten a connu en effet un véritable « boum » ces dernières années, la France comprenant enfin qu’elle avait un réel retard sur ses voisins Européens. Un grand nombre de personnes hypersensibles ou intolérantes à cette protéine ont réussi à mettre un nom sur leurs maux et ont naturellement mis en place une alimentation sans gluten.

Aujourd’hui, la croissance du sans gluten ralentit sensiblement. Pour autant, le marché reste stable : les personnes qui mangent sans gluten pour des raisons de santé y restent très fidèles.

 

 

Le marché du sans gluten en chiffres

Si l’Allemagne, le Royaume Uni et l'Italie ont connu, dès 2009,  l'explosion du sans gluten avec des chiffres d'affaires dépassant les 100 millions d'euros annuels, la France a longtemps été à la traîne.

Retraçons l’évolution récente du marché français du sans gluten :

  • 35 millions d’euros en 2013
  • 78 millions d’euros en 2014
  • 100 millions d’euros en 2015
  • 158 millions d’euros en 2016.

Comme les chiffres le montrent, le marché s’est véritablement envolé dès 2013, avec des progressions annuelles de près de 40%. Cette croissance fulgurante s’explique par la découverte de la part de nombreux Français de leur sensibilité au gluten. En effet, avec la médiatisation grandissante de ce régime, les individus souffrant depuis des années d’hypersensibilité sans le savoir se sont dit « Pourquoi ne pas tester ? Peut-être s’agit-il de la solution à mon problème ? ». Beaucoup de ces nouveaux consommateurs ont rapidement été fidélisés en raison des résultats positifs sur leur santé.

Aujourd’hui, l’alimentation sans gluten est mieux connue et reconnue en France grâce à la diversité des produits disponibles dans les magasins, aux blogs ou encore aux livres de cuisine. Les hypersensibles au gluten qui s’ignorent se font plus rares. C’est pourquoi la progression du marché du sans gluten s’essouffle quelque peu,

Pourtant, elle est encore loin de stagner : on prévoit, au niveau mondial, un chiffre d’affaires atteignant 3 milliards d'euros d'ici 2020. En effet, les fidèles du sans gluten constituent toujours le noyau dur du marché !

 

Un réservoir de consommateurs stable

L’alimentation sans gluten est loin de l’effet mode car elle reste absolument nécessaire pour près de 11% des Français ! En effet, on sait aujourd’hui que :

  • 1% de la population est touché par la maladie cœliaque même si seulement 20% d’entre eux seraient diagnostiqués
  • 10% de la population souffre du gluten à divers degrés (intolérants, allergiques, sensibles).

Ce qui représente au total environ 7 millions de Français directement concernés par l’exclusion du gluten pour des raisons de santé.

Bien sûr, à ces consommateurs de base s’ajoutent les curieux, les suiveurs de tendance et les personnes souhaitant diversifier leur alimentation dans un souci d’équilibre.

 

L’effet « mode » du régime sans gluten ou l’influence des célébrités

On ne peut pas le nier, le régime sans gluten fait aussi parler de lui grâce aux célébrités (ou à cause, c’est selon) : Novak Djokovic, Victoria Beckham, Lady Gaga, Jennifer Aniston ou encore Gwyneth Paltrow, ces stars ont fait la lumière sur l’alimentation sans gluten.

Mais cette médiatisation accrue liée aux « people » a contribué à donner une image fantaisiste et une notion de mode à l’alimentation sans gluten. D’où un sentiment de décrédibilisation pour les personnes devant manger sans gluten pour de réelles questions de santé.

 

 

En conclusion, l’engouement pour le régime sans gluten est-il temporaire?

Les personnes qui testent le sans gluten par curiosité ou pour faire comme tout le monde, vont se lasser tôt ou tard de cette alimentation contraignante.

En revanche, les personnes hypersensibles, intolérantes, allergiques ou cœliaques ne pourront pas s’en passer car c’est une condition nécessaire à leur confort de vie!

Autres articles