Le souchet, encore inconnu en France il y a quelques années, commence à faire parler de lui. Ce tubercule sans gluten à la saveur de noisette se décline sous diverses formes aussi délicieuses les unes que les autres : « graines » à picorer, farine douce en goût ou encore lait végétal. Doté d’un remarquable profil nutritionnel, le souchet contribue à stabiliser la glycémie et à lutter contre les petits creux.

 

Reconnaître le souchet

Le souchet est une plante qui aime les climats ensoleillés et pousse de préférence au bord de l’eau. Elle fait partie de la famille botanique des papyrus et des carex.

Sa partie comestible est son tubercule rond d’un centimètre de diamètre. Même s’il pousse sous terre, on a tendance à nommer ce tubercule « graine » en raison de sa ressemblance avec une amande ou une noisette en termes d’aspect et de goût. On retrouve ainsi le souchet sous différentes appellations telles que « noix tigrée », « pois sucré » ou « amande de terre ». Parmi les diverses variétés de souchet (espagnole, nigérienne, burkinabé), le souchet africain est prisé pour sa saveur si particulière, légèrement sucrée et rappelant la noisette.

 

Retracer son histoire

Le souchet est une plante comestible très ancienne. L’histoire de sa culture débute en Egypte antique. Le souchet était alors déjà apprécié pour sa saveur sucrée qui rappelle la noisette. Associé à la datte, il entrait dans la fabrication de gâteaux coniques appelés « shayt » d’après les représentations découvertes dans certains tombeaux.

A cette époque, le souchet est également exploité dans la pharmacopée égyptienne pour ses vertus digestives mais aussi dans l’artisanat pour les fibres de sa tige permettant de fabriquer textiles et papyrus.

Adoptés dans les pays du Moyen-Orient, le souchet s’exporte ensuite en Espagne. Il s’y implante aisément, notamment dans la région de Valence, où l’on produit une boisson de souchet très populaire : l’horchata de chufa, un lait végétal proche de l’orgeat.

Jusqu’à aujourd’hui, le souchet n’a pas vraiment trouvé d’amateurs en France. Pourtant ses multiples produits dérivés séduisent de plus en plus.

 

Consommer le souchet

Tubercule à grignoter

Le souchet se trouve dans le commerce sous forme séchée, naturelle ou bien épluchée. Ces petits tubercules se grignotent comme des amandes en cas de fringales. Certains utilisent ces saines friandises pour réguler les problèmes de constipation. On peut les intégrer dans des mueslis ou des salades composées, les faire tremper la veille pour les amollir ou encore les griller au four.

Farine

La farine de souchet peut être consommée crue, simplement saupoudrée sur des salades, ou cuite dans des gâteaux ou pains par exemple.

Outre l’absence de gluten, la farine de souchet présente l’avantage d’un IG bas (35), un point positif pour les personnes qui surveillent leur glycémie. Ma Vie Sans Gluten a combiné le souchet avec le riz dans un mix très doux en goût. Cette farine de couleur marron clair apporte moelleux et onctuosité à vos préparations, sucrées de préférence.

On trouve aujourd’hui dans les magasins bio un nombre croissant de produits basés sur la farine de souchet comme les tartines craquantes Le pain des fleurs ou bien les sablés amande & souchet Ma Vie Sans Gluten.

Lait végétal

Boisson nutritive et digeste, le lait de souchet se caractérise par un subtil goût de noisette. Il est produit à partir des tubercules broyés et filtrés, additionnés ou non de sucre de canne selon les recettes. Le lait végétal peut être consommé froid, nature ou avec des céréales ou encore en tant qu’ingrédient dans un flan pour remplacer le lait de vache.

Pâte à tartiner

On commence à trouver dans le commerce des crèmes de souchet avec ou sans cacao pour les petits déjeuners gourmands ou la réalisation de douceurs sucrées telles que des biscuits.

Huile de souchet

L’huile extraite du souchet se démarque par une composition riche en acides gras insaturés et vitamines. Bien qu’agréable au goût et aussi équilibrée que l’huile d’olive, l’huile de souchet est surtout utilisée en France dans le secteur cosmétique pour ses vertus nourrissantes. Elle est recommandée pour les peaux très sèches et irritées (eczéma, psoriasis) ou après l’épilation pour limiter l’échauffement des peaux sensibles.

 

Faire du bien à son organisme avec le souchet

Le souchet présente une composition nutritionnelle intéressante avec des nutriments très recherchés. Sa tolérance est bonne car il est dépourvu de gluten et sans lien avec l’arachide.

 

Valeurs nutritionnelles de 100 g de tubercules de souchet non épluchés

 

Quantité  / 100 g

 

Glucides

63,6

Glucides à Index Glycémique bas, intéressants pour ne pas trop élever la glycémie

Protéines

4,6

Protéines végétales exemptes de gluten

Matières grasses

24,9

Acides gras mono et polyinsaturés

Fibres alimentaires

33

plus faible dans le souchet épluché

Fibres insolubles qui accélèrent le transit intestinal et favorisent la satiété

Vitamines

Vitamine E

Vitamine B8 (biotine)

Action anti-oxydante

Régule la glycémie et renforce les cheveux et les ongles

Minéraux Oligo-éléments

Fer

Potassium

Magnésium

Calcium

Zinc

 

 

 

Conclusion

Laissez-vous surprendre par le souchet ! Parmi les divers produits disponibles aujourd’hui dans les magasins d’alimentation biologique, vous trouverez certainement votre bonheur.

 

 

Produits en lien

Autres articles