Faire du sport et manger sans gluten … on entend souvent dire que les sportifs qui retirent le gluten de leur alimentation augmenteraient leurs performances grâce à ce régime alimentaire. Alors qu’en est-il réellement ?

 

Augmenter ses performances sans gluten : Mythe ou réalité ?

Vous avez sûrement dû entendre parler de Novak Djokovic ou Andy Murray qui suivent un régime sans gluten et qui en ventent les mérites quant à leurs performances sportives. Mais comment l’éviction du gluten peut, ou non, influencer les performances chez des sportifs, qui ne sont pas pour autant malades coeliaques?

Pour qui ce régime peut-il être intéressant et quels sont les effets véritables sur les performances sportives ?

Si le régime sans gluten est indispensable chez les intolérants, d’autres l’utilisent comme un effet de mode sans vraiment savoir ce qui les pousse à suivre ce régime, alors même qu’ils digèrent bien le gluten. On retrouve parfois ce cas chez les sportifs. Pourtant, s’il n’y a pas d’intolérance au gluten ou d’hypersensibilité, alors il n’y a pas de raison de supprimer le gluten. Suivre un régime sans gluten alors qu’il n’y a pas de nécessité médicale, pourrait engendrer le déclenchement d’une intolérance, en poussant le corps à se déshabituer sans raison. D’autant plus que les sportifs ont généralement besoin d’un apport en glucides majoré. Pour eux, suivre un régime sans gluten alors que ce n’est pas indispensable peut aussi faire risquer un déséquilibre alimentaire si le régime est mal adapté. Attention donc. Il n’y a aujourd’hui aucune étude sérieuse qui montrerait les bénéfices d’un régime sans gluten sur les performances sportives.

 

Surconsommation de gluten chez les sportifs, quels effets ?

Les sportifs sont souvent des grands consommateurs de gluten. On pense souvent au sportif devant son assiette de pâtes avant un entrainement ou une compétition pour constituer sa réserve en glucides. Il expose donc de manière importante ses intestins au gluten, ce qui peut, en cas de grande consommation, provoquer quelques désagréments au niveau du confort digestif, qui ne sont pas les bienvenus au moment de la pratique sportive : ballonnements, sensation de lourdeur, digestion lente, sensations d’endormissement, reflux gastro-oesophagien, voir diarrhée, constipation.

On voit souvent des cas d’intolérance légère apparaître chez des sportifs, non intolérantes au gluten de base. Ceci s’expliquant par la grande sollicitation du système digestif lors d’un effort intense. S’il avait à la base de légères irritations intestinales, celles-ci peuvent être augmentées avec l’effort. C’est souvent le cas chez des sportifs pratiquant la courses à pieds par exemple, ou des sports avec impacts importants, qui peuvent développer un état inflammatoire chronique.

 

Bénéfices d’une alimentation sans gluten chez le sportif

Si les éléments évoqués plus haut sont constatés, la diminution voir la suppression des aliments contenant du gluten autour de la pratique sportive peut être à envisager. Un meilleur confort digestif permettra alors d’optimiser les performances sportives, avec un organisme complètement prêt pour l’effort. L’inflammation intestinale diminuée, les nutriments sont mieux métabolisés et fournissent de l’énergie au corps de manière plus optimale. De nombreux sportifs témoignent alors d’une amélioration de leur tonus et de leur bien être général.

Outre la diminution des troubles digestifs lorsqu’ils existent et l’amélioration du tonus, une alimentation sans gluten chez un sportif pourrait permettre de limiter le risque de blessures, notamment au niveau des articulations et des tendons. Le gluten induisant un état inflammatoire chronique chez certaine personne, l’organisme est donc fragilisé et beaucoup plus sujet aux blessures de ce type.

De la même manière, si le gluten entretient l’état inflammatoire chronique, il pourrait aussi jouer un rôle dans les maladies et troubles inflammatoires chroniques. Chez les sportifs en souffrance, l’éviction du gluten apporterait une amélioration des troubles, impactant donc positivement les performances.

 

Quel comportement adopter ?

Sportifs, sans vous lancer dans des changements drastiques, commencez par de petits changements, notamment la veille de pratiques sportives intenses, au moment où il vous est nécessaire d’augmenter votre consommation en glucides pour constituer votre réserve. Si vous avez l’habitude de consommer de grandes quantités de pâtes par exemple, remplacez celles-ci par du riz, des pâtes sans gluten à base de céréales, des pommes de terre… Et constatez les effets sur votre confort digestif et votre tonus pendant l’effort, et ainsi sur vos performances.

Autres articles