Voilà une question récurrente dans l’univers sans gluten : faut-il investir dans une machine à pain pour fabriquer du bon pain sans gluten chez soi ? Etudions ensemble cet épineux problème…

Particularités de fabrication d’un pain sans gluten à la maison

Le pain, un produit simple en apparence, requiert pour sa fabrication du temps et le respect de plusieurs étapes clés :

  • La pesée précise des ingrédients
  • Le mélange à la cuillère en bois, au fouet électrique ou au robot
  • Le façonnage du pain
  • La pousse (ou levée) dans un environnement tiède et humide
  • La cuisson, dans un four bien chaud avec si possible un peu d’humidité également.

La boulange sans gluten rajoute à ceci quelques difficultés : la gestion des farines et de l'eau. En effet, les farines sans gluten sont dites « non panifiables » car elles manquent de force et d’élasticité, garantes de la rétention gazeuse pendant la pousse. Pourtant, il est possible de faire du bon pain sans gluten en combinant les farines pour recréer l’élasticité et le moelleux du gluten. Autre solution : utiliser un mix sans gluten où les farines sont déjà mélangées dans des proportions adéquates. Ma Vie Sans Gluten propose par exemple deux mélanges équilibrés en termes de saveur, de texture et d'index glycémique : le mix' pain au sarrasin et le mix' pain au millet et aux graines. Par ailleurs, les pâtes à pain sans gluten nécessitent un taux d’hydratation plus élevé qu’un pain conventionnel (entre 800 à 1 000 g d’eau par kilo de farine contre 600 g environ). La consistance, proche d’une pâte à gâteau, impose un façonnage dans un moule. La quantité d’eau varie selon les farines utilisées et doit être ajustée finement : en cas d’excès d’eau, le pain ne lèvera pas et la mie sera collante et tassée, en cas de manque d’eau, le pain ne lèvera pas non plus et la mie sera sèche et compacte.

 

Avantages de la machine à pain

La machine à pain a pour intérêt principal de simplifier la boulange : pas besoin d’utiliser un premier récipient ou un robot pour le mélange des ingrédients puis de transvaser dans un moule, de laisser gonfler en surveillant la température et les courants d’air… Exit également les mains collantes, le plan de travail et les multiples ustensiles à nettoyer ! Il suffit de placer les ingrédients dans la cuve de la machine et de lancer le programme : pétrissage, pousse, cuisson, elle s’occupe de tout ! Cela apporte bien sûr une tranquillité d’esprit et permet de vaquer à ses occupations.

Deux petits conseils pour donner un coup de pouce à la machine à pain :

  • Tamiser les farines sans gluten avant de les mettre dans la cuve
  • Placer de préférence les ingrédients liquides en premier puis les ingrédients solides préalablement mélangés, surtout s’il y a de la fécule (elle a tendance à rester accrochée aux parois en raison de sa légèreté).

 

Inconvénients de la machine à pain

La difficulté est de trouver LA machine pour le pain sans gluten. Car elles ne se valent pas toutes et le prix ne fait pas la qualité ! Voici quelques conseils pour investir sans le regretter :

  1. Choisir une machine à pain avec deux pales car s’il n’y en a qu’une seule, les ingrédients risquent de mal se mélanger, de rester dans les coins. Cela perturbera la levée (on peut même avoir des pains « troués » !) et vous forcera à surveiller le pétrissage pour rabattre manuellement les ingrédients récalcitrants. On perd alors tout le bénéfice de la machine à pain…
  2. Vérifier la présence de programmes longs (3h30 environ), souvent plus adaptés pour le pain sans gluten
  3. Ne pas foncer vers une machine à pain avec la fonction « sans gluten », souvent plus coûteuse et pas forcément plus performante.

En résumé, une machine à pain à 40 ou 50 € peut tout à fait permettre de confectionner de délicieux pains sans gluten à condition de respecter ces quelques contraintes. Etant donné le coût des pains sans gluten du commerce, l’achat peut être rapidement amorti…

Par ailleurs, certaines personnes n’apprécient pas le pain fabriqué en machine car sa forme est contrainte et la cuisson n’est pas la même qu’au four. Une histoire de goût…

 

Conclusion

La machine à pain s’avère bien pratique pour faire son pain sans gluten maison. Avec moins de manipulation et de nettoyage, on gagne du temps et de la sérénité ! Toutefois, il peut y avoir un temps de tâtonnement pour trouver le bon programme. En outre, la machine à pain n’est pas un gage de qualité de résultat. Avec une fabrication manuelle et quelques essais, il est tout à fait possible d’obtenir de magnifiques pains sans gluten. A chacun de choisir en fonction de ses préférences et contraintes personnelles !

 

 

Produits en lien

Autres articles