S’aventurer du jour au lendemain dans la cuisine sans gluten est un exercice le plus souvent périlleux et décourageant ; il suffit de lire les nombreux témoignages sur les différents réseaux sociaux.

En effet, ne minimisons pas la perte de repère qui s’instaure lors d’une éviction soudaine et impérative du gluten. Ce dernier est si omniprésent dans l’alimentation traditionnelle qu’un soutien éclairé, expérimenté et bienveillant est recommandé pour assurer les premiers pas.

L’une des priorités de Ma Vie sans Gluten est de concilier ce mode alimentaire avec une alimentation équilibrée, saine, savoureuse et gourmande. Les produits de la gamme sont conçus dans cet esprit et invitent le consommateur à cuisiner. Pour déjouer l’aspect déroutant et rebutant de cette nouvelle cuisine, le mieux est d’enfiler son tablier et de se laisser guider pas à pas par nos conseils. Cuisiner demande beaucoup de soi-même. Et c’est de cette implication dont il est question ici.

Portons un regard positif et ouvert sur ce régime rigoureux : il invite à la remise en question, il encourage une certaine implication (car seule l’implication permet d’apprendre vraiment), il engage de sa personne et offre cette formidable possibilité de s’ouvrir à soi-même et à ce que la vie a de meilleur à nous offrir en termes de santé et de bien-être. Finalement cette contrainte nous fait gagner en liberté et en estime de soi. Je m’ouvre, j’explore, j’expérimente, je ressens, je valide ou non et dans tous les cas je choisis.

 

Françoise Bon © BON-BIO

Autres articles